Castelsagrat, le 20 mai 2018

Reprise des affaires sérieuses pour Zarda et moi sur les pistes de Castelsagrat (82) en ce 20 mai. 

Dès le départ, les choses ne se présentent pas nécessairement comme je l'aurais souhaité puisque nous nous retrouvons dans un groupe dont la vitesse est nettement supérieure à ce que j'avais envisagé. Zarda entre cependant au premier vet en 3:47 avec un 57/54 très satisfaisant.

Nous repartons sur la seconde boucle en compagnie de Lionel, avec une gestion beaucoup plus proche de mes voeux. Les quelques murs a grimper se font à pied, à côté des chevaux. Je souffle... Mais je sens que c'est positif pour Zarda qui, rappelons-le, ne peut pas bénéficier d'une préparation appropriée pour gérer le dénivelé. Nous entrons également en moins de 4 minutes au second vet gate, mais l'entrée simultanée des juniors me vaudra un petit "sursaut" cardiaque (66) et un second passage... qui nous fera perdre 4 minutes supplémentaires. Je culpabilise encore à l'heure où j'écris ces lignes, des semaines plus tard.

Sur la 3ème étape, je demande à Zarda de sortir du rythme en accrochant le vagon des jeunes avec pour objectif de rattraper Lionel. A mi-boucle, ne parvenant pas à rejoindre notre compagnon de course, je lève le pied, la vitesse ne me semblant pas raisonnable. C'est là ma 3ème erreur de gestion... Nous entrons au 3ème vet en 6:42, c'était prévisible, Zarda et la chaleur ne font pas bon ménage... Et les températures sont à présent suffocantes. 

Zarda fait un très bon réexamen et est autorisée à prendre le départ pour la 4ème et ultime boucle. 

Nous finissons avec Amandine, gérant le dénivelé tant bien que mal, et profitant des zones roulantes pour laisser Zarda se livrer à son allure favorite : le galop.

En dépit de mes erreurs, Zarda se classe sur cette course difficile à près de 14 km/h, sans aucun doute pour l'équipe vétérinaire et avec les félicitations du jury. Je reste sur un sentiment mitigé, mécontente de ma prestation qui me semble indigne d emon expérience, mais étonnée par la jument qui a assuré contre toute attente. Satisfaction également d'être tombée sur une équipe de vétérinaires FEI capables de comprendre les allures pendulaires de Zarda.

Un immense merci à Julien et Angel, ma formidable assistance, ainsi qu'à Yannick, le papa de Lionel, qui nous a donné un gentil petit coup de pouce à plusieurs reprises.

 

 

Castelsagrat CEN 120km 2018 217

 DSC08396

 DSC08405s

 

Photo 1 : Eric Trescazes

Photos 2 et 3 (dernière boucle) : Julien T.